«

»

Imprimer ceci Article

Cuisine tunisienne : l’eau à la bouche entre la tradition ancestrale et les héritages culturels

Le Maghreb est une destination touristique très prisée, entre son climat clément et ses paysages de rêves, pas étonnant qu’il attire toujours plus de visiteurs. Un pays en particulier tire son épingle du jeu, la Tunisie. En effet, en plus d’être une destination idéale pour n’importe quel touriste grâce à ses sites merveilleux, la Tunisie s’affirme comme une destination culinaire incontournable. L’année 2014 permet de dresser un bilan très flatteur au vu des nombreux évènements qui ont été organisés dans le pays.

The pignons Tunisie copia 1024x871 Cuisine tunisienne : leau à la bouche entre la tradition ancestrale et les héritages culturels

Thé (Photo : http://commons.wikimedia.org/)

 

La cuisine tunisienne moderne est un cuisine très fine, épicée et très variée qui a su tirer le meilleur parti d’une tradition ancestrale et de ses héritages culturels successifs, berbères, arabes, juifs, turcs, italiens (pour n’en citer que quelques-uns). Sa cuisine gastronomique, s’appuie sur des produits locaux de grande qualité à commencer par l’huile d’olive, les épices, les herbes aromatiques sans oublier les arômes naturels. Le Harissa est le condiment le plus employé par les Tunisiens dans leurs préparations culinaires. Ils en mettent dans la plupart des hors-d’œuvre et en assaisonnent plusieurs plats cuisinés. Son gout piquant parfume agréablement les mets.

Couscous à la sardine osbane Tunisie 2013 copia Cuisine tunisienne : leau à la bouche entre la tradition ancestrale et les héritages culturels

Couscous (Photo : http://commons.wikimedia.org/)

 

Ce sont plusieurs les plats typiques tunisiens qui vont vous donner l’eau à la bouche. La chakchouka, par exemple, à base de sauce tomate, de piments et de tomates fraîches et dont les variantes sont « chakchouka aux merguez » et « chakchouka aux pommes de terres ». Le couscous, un plat berbère   connu dans le monde entier. Il est préparé à base de semoule travaillée et cuite à la vapeur mais sa préparation varie selon la localité. Une boisson qui accompagne bien le couscous est le L’bèn (lait fermenté). La salade mechouia, une salade constituée de tomates et de piments forts cuits à feu très vif. Elle est assaisonnée d’ail, de coriandre et de carvi en poudre et arrosés d’huile d’olive, et d’harissa. Elle est souvent garnie de thon à l’huile et d’œufs durs et éventuellement de câpres ou d’olives. Le lablabi, un des plats favoris du peuple tunisien. Une Sa7fa lablabi (un bol de lablabi) est constituée de pois chiche et de pain rassis coupé en petit morceau. Ce mélange est assaisonné avec du cumin, de la harissa, du jus de citron, de l’huile d’olive, de l’ail et du poivre noir. Et puis, encore, le brik, dont il y’a plusieurs recettes mais on retiendra la plus authentique: c’est une feuille de brik pliée en triangle dans laquelle on met une farce à base de viande et d’œufs, puis on fait frire le tout. On retrouve le brik même parmi les desserts, comme La samsa, un gâteau fait à partir de feuilles de brik farcies d’un mélange de sésame ou d’amandes en poudre et de sucre, aromatisé à l’eau de rose ou de géranium. Le thé fait partie de la culture tunisienne, tout le monde boit du thé n’importe où et n’importe quand. Ce dernier s’aromatise à la menthe et peut être accompagné de pignons ou d’amandes grillées.

Lablabi 1024x768 Cuisine tunisienne : leau à la bouche entre la tradition ancestrale et les héritages culturels

Lablabi (Photo : http://en.wikipedia.org/wiki)

Cette longue et riche histoire se traduit aujourd’hui par une robuste place sur la scène culinaire mondiale, en témoigne l’organisation du 4ème Grand Chapitre de Tunisie, organisé du 24 au 26 avril, pour commémorer Saint-Louis, fondateur de la Chaîne des Rôtisseurs. Autre grand évènement ayant pris place l’année dernière à Tunis, la deuxième Édition des journées de la gastronomie franco-tunisienne, du 16 au 18 octobre dernier, qui a réuni des chefs français et tunisiens prestigieux, tels que Joël Bellouet, meilleur ouvrier pâtissier de France et fondateur d’une école de pâtisserie, ou Olivier Grimaud, cuisinier de l’Élysée depuis 15 ans.

Enfin sur une note plus légère mais pas dénuée d’importance, le mardi 7 octobre 2014 dans la province de Sousse dans le Nord, la plus grande omelette du monde a été préparée par 35 chefs tunisiens et étrangers, avec 4000 œufs, pour le plus grand bonheur des 2000 curieux et journalistes présents.

Tunisian Briks copia Cuisine tunisienne : leau à la bouche entre la tradition ancestrale et les héritages culturels

Briks (Photo : http://commons.wikimedia.org/)

 

Laissez-vous séduire par le savoureux mélange d’épices et d’histoire que vous rencontrerez lors d’un voyage culinaire en Tunisie. En plus, pour profiter des bons plans, il vous suffira de consulter des sites d’annonces de l’immobilier local pour trouver un appartement ou une villa en location selon vos exigences directement dans la zone qui vous intéresse le plus.

 


 

Maya Cuisine tunisienne : leau à la bouche entre la tradition ancestrale et les héritages culturels

 

Maya

Passionnée d’écriture et de lecture, Maya est une jeune pigiste en master à Rome et souhaite développer son porte feuille afin de trouver un emploi dans un journal local en Italie

 

 

Lien Permanent pour cet article : http://www.mespetitsdelices.com/cuisine-tunisienne-leau-bouche-tradition-ancestrale-les-heritages-culturels/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>