Découverte #2 : La courge butternut

courgebutternut Découverte #2 : La courge butternutMais qu’est-ce que c’est ?

La doubeurre ou butternut est une variété de Courge musquée, une plante de la famille des Cucurbitacées.
Le nom français évoque le goût délicieux de cette courge, en particulier le velouté que sa texture permet d’obtenir en cuisine.

La doubeurre possède une peau beige, dure bien que peu épaisse (0,5 à 1,5 millimètres), qui lui assure une longue conservation, de 6 à 10 mois, dans un endroit sec et frais. C’est donc un légume très pratique. On le cultive de mars à septembre, et on le déguste de septembre à juin.
Comme pour tous les fruits et légumes à longue conservation, il faut bien sûr les garder dans un endroit sec et frais, et surveiller régulièrement les fruits en vérifiant que la peau reste bien ferme, en particulier près du pédoncule, et en bas (à l’ancien emplacement de la fleur). Tout ramollissement dénote un pourrissement, et il faut manger la courge sans plus tarder. La chair de la doubeurre étant ferme, le pourrissement est lent, et il est souvent possible de récupérer une bonne partie du fruit pour le manger.

Et dans ma cuisine ça donne quoi ?

Arrivée à maturité, la courge butternut peut se manger cru comme une carotte, bien qu’étant très légèrement âcre, mais plus goûteux. Sa chair ferme permet de le cuisiner comme une pomme de terre, c’est-à-dire d’un nombre infini de façons. Une recette habituelle est la soupe ; la doubeurre apportant une texture veloutée lors du mixage électrique que ne donnent pas d’autres courges comme les potirons, par exemple. On peut aussi la cuisiner au four en gratin.

Pour ma part, je lui trouve un goût légèrement sucré.
Sa chair tendre après cuisson est vraiment très agréable dans la bouche.
Par contre, crue, la chair de la courge est très dure et il peut s’avérer difficile d’évider le légume.
De même, l’épluchage n’est pas toujours une chose facile.
Je conseille tout de même ce légume dont la saveur unique et originale ne manquera pas de vous surprendre ! Les efforts nécessaires pour la préparer sont bien récompensés lors de la mise en bouche.

Source : Wikipédia

Lien Permanent pour cet article : http://www.mespetitsdelices.com/decouverte-2-la-courge-butternut/

Tajine de poulet au topinambour et aux olives

J’ai découvert le topinambour l’an dernier et ce fût un vrai coup de foudre !
Une petite appréhension avant de goûter mais vite oubliée par l’intensité des saveurs qu’il nous offre : un goût proche de celui du fond d’artichaut pour ce tubercule tout biscornu.
Ma toute première expérience gustative avec le topinambour a été sous forme de soupe : une crème de topinambour dont il faudra que je vous donne la recette la prochaine fois que je la réalise.

Mais cette fois-ci, puisque je suis dans ma période tajines…. J’ai tenté le tajine de poulet au topinambour. Pour moi, c’est une expérience réussie !!

Préparation : 25 minutes
Cuisson : 50 minutes

Ingrédients (pour 4 personnes) :
– 1kg d’escalope de poulet (environ 5 pièces)
– 4 pommes de terre
– 500g de topinambour
– 1 oignon
– 2 grosses poignées d’olives vertes dénoyautées
– 2 cuillères à soupe de cerfeuil ciselé
– 1 cuillère à café de gingembre moulu
– 1/2 cuillère à café de curcuma
– 1/2 cuillère à café de coriandre moulue
– 1 dose de 1g de safran en poudre
– le jus d’un citron
– Maïzena
– huile d’olive, sel, poivre

Préparation :
– Couper les escalopes de poulet en gros cubes.
– Rincer les cubes de poulet dans de l’eau froide additionnée du jus d’un citron.
– Faire revenir dans de l’huile d’olive l’oignon émincé avec le cerfeuil et les épices.
– Ajouter les cubes de poulet et laisser dorer quelques instants.
– Saler, poivrer.
– Verser de l’eau dans la cocotte jusqu’à couvrir la viande et faire cuire 25 minutes en laissant bouillonner.
– Ajouter ensuite les pommes de terre et les topinambours pelés et coupés en 4 (ou 2) dans le sens de la longueur, ainsi que les olives.
– Recouvrir d’eau à hauteur des légumes et faire cuire encore 20 minutes à partir du moment où l’eau bout.
– Terminer la cuisson en ajoutant de la maïzena (selon mode d’emploi, en fonction de la quantité d’eau ajoutée pour la cuisson, la sauce doit être épaisse).

tajinepoulettopinambourolives Tajine de poulet au topinambour et aux olives

Lien Permanent pour cet article : http://www.mespetitsdelices.com/tajine-de-poulet-au-topinambour-et-aux-olives/

Découverte #1 : Le topinambour

Mais qu’est-ce que c’est ?

Le topinambour aussi appelé artichaut de Jérusalem, truffe du Canada, poire de terre ou soleil vivace, est une plante vivace cultivée comme légume pour ses tubercules.

Cette espèce est originaire d’Amérique du Nord (États-Unis et Canada). Le topinambour fut observé pour la première fois par Champlain au Canada. La plante était cultivée par les tribus amérindiennes.

Elle fut introduite en Europe au début du XVIIe siècle. Elle s’est répandue ensuite par la culture dans les zones tempérées.

Sa consommation en tant que légume de rationnement lors de la Seconde Guerre mondiale a laissé dans certains pays d’Europe des mauvais souvenirs. En effet le topinambour (et le rutabaga) a vu sa consommation augmenter car il n’était pas, comme la pomme de terre, réquisitionné au titre des indemnités de guerre versées à l’Allemagne. (Source : fr.wikipedia.org/wiki/Topinambour )

topinambour2 Découverte #1 : Le topinambourEt dans ma cuisine, ça donne quoi ?

Les tubercules (la partie qui se mange, donc) ont une forme très irrégulière (ce qui complique parfois sérieusement la tâche de l’épluchage!) et sont de couleur varialble entre le jaune et le rouge.

Il contient de nombreuses vitamines (notamment A, C et B3) et des sels minéraux (potassium), et des glucides ce qui en fait un aliment assez pauvre en calories. On recommande son usage aux personnes diabétiques.

C’est un légume d’automne et hiver car les récoltes se font entre septembre et mars.

Les tubercules se consomment cuits de diverses manières : en salade, chauds en accompagnement, frits, en purée, sautés au beurre, etc. On peut aussi les consommer crus, râpés ou coupés en lamelles, comme des crudités dans de la vinaigrette. Leur saveur, considérée par certains comme très agréable se rapproche de celle des fonds d’artichaut ou des salsifis.

Personellement, c’est un goût que j’apprécie tout particulièrement. J’en raffole même ! Et je trouve qu’au niveau du goût on retrouve surtout celui du fond d’artichaut.

topinambour Découverte #1 : Le topinambour

Lien Permanent pour cet article : http://www.mespetitsdelices.com/decouverte-1-le-topinambour/

Purée de carottes crémeuse

Préparation : 15 minutes
Cuisson : 25 minutes

Ingrédients (pour 4 personnes) :
– 2 grosses pommes de terre
– 4 grosses carottes
– 1 cube de bouillon de volaille
– 3 minis portions de St-Morêt (soit 60g)
– sel, poivre

Préparation :
– Peler les légumes et les couper en morceaux grossiers.
– Mettre dans une casserole avec le cube de bouillon de volaille et recouvrir d’eau à hauteur des légumes.
– Faire cuire pendant 20 minutes à partir de l’ébullition.
– En fin de cuisson, retirer l’eau et la garder de côté pour la suite.
– Mixer les légumes (au mixeur ou avec un presse-purée).
– Ajouter de l’eau de cuisson en fonction de la texture souhaitée.
– Incorporer le St-Morêt à la purée.
– Saler, poivrer.

pureecarottescremeuse Purée de carottes crémeuse

Lien Permanent pour cet article : http://www.mespetitsdelices.com/puree-de-carottes-cremeuse/

Le Brownie comme Mary

Il s’agit de la recette de Brownie que mon amie Maryline a partagé avec moi. Alors à mon tour de vous la faire partager car c’est un vrai délice, très facile et rapide à réaliser.

Une recette qu’on peut personnaliser selon ses envies du jour. Pour ma part j’ai fait un mix de noix et noix de pécan.

Préparation : 20 minutes
Cuisson : 20 minutes (plutôt 15 si votre four est à chaleur tournante)

Ingrédients (pour 8 personnes) :
– 150g de chocolat dessert
– 80g de beurre
– 2 œufs
– 130g de farine
– 1/2 cuillère à café de levure
– 150g de sucre
– 1 pincée de sel fin
– 100g de cerneaux de noix (ou noisettes, amandes, noix de pécan) On peut aussi y mettre des pépites de chocolat.

Préparation :
– Préchauffer le four à 180°.
– Casser le chocolat en petits morceaux, ajouter le beurre et faire fondre le tout jusqu’à ce que la préparation soit lisse.
– Dans une terrine, mélanger les œufs et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse.
– Ajouter le chocolat et beurre fondus.
– Incorporer la farine, la levure, le sel et les cerneaux de noix grossièrement concassés.
– Beurrer et fariner légèrement le moule.
– Verser le mélange.
– Faire cuire à 180° pendant  20 minutes.

browniemaryPhotoRedukto Le Brownie comme Mary

Lien Permanent pour cet article : http://www.mespetitsdelices.com/le-brownie-comme-mary/

¤ Mon beau sapin ¤

… Roi des forêts, que j’aime ta verdure !!!!

Bon, chez moi le sapin est en plastique mais l’esprit de Noël est quand même dans la maison ! :)

Les fêtes approchent et même si je ne suis pas aussi précoce que les grandes surfaces, j’ai décoré la maison. Et maintenant, mon sapin se dresse fièrement entre le ficus et le bureau, là où il y a encore quelques heures trônait le fauteuil préféré de Pistache (la chatte).
D’ailleurs, elle est bien contente, c’est le premier sapin de Noël qu’elle rencontre et ça n’a pas été facile de le décorer tranquilement tant la bête est curieuse et joueuse !
Les boules en verre vont-elle passer l’hiver ?!? Rien n’est moins sûr si Pistache continue de les confondre avec une souris !

Bon, cette année c’est en vert et bleu que j’ai fait mon sapin.
Sympas comme couleurs, ça change de ce que j’avais pu faire jusqu’à présent.
Quelques photos pour partager ça avec vous !

P1030213 ¤ Mon beau sapin ¤ P1030214 ¤ Mon beau sapin ¤ P1030215 ¤ Mon beau sapin ¤ P1030216 ¤ Mon beau sapin ¤ P1030217 ¤ Mon beau sapin ¤ P1030232PhotoRedukto ¤ Mon beau sapin ¤ P1030236PhotoRedukto ¤ Mon beau sapin ¤ P1030241PhotoRedukto ¤ Mon beau sapin ¤ P1030251PhotoRedukto ¤ Mon beau sapin ¤

Lien Permanent pour cet article : http://www.mespetitsdelices.com/%c2%a4-mon-beau-sapin-%c2%a4/

Tajine de veau aux navets et olives

Dehors le froid est bien installé maintenant.
Alors pour ne pas oublier le soleil de cet été qui peut nous paraître bien loin, voici une recette de tajine dont les saveurs nous feront voyager !

soleilmaroc Tajine de veau aux navets et olivesPour moi c’est une découverte. La première que je réalise.
Et déjà j’ai envie d’en faire plein d’autres !
Cela nécessite un certain temps de préparation mais en revanche, ce n’est pas bien compliqué alors ça vaut réellement le coup de se lancer !

Préparation : 30 minutes
Cuisson :45 minutes

Ingrédients (pour 6 personnes) :
– 1kg de veau (collier, épaule, poitrine)
– 6 pommes de terre
– 8 navets jaunes
– 1 oignon
– 150g d’olives vertes dénoyautées
– 1 cuillère à soupe de persil ciselé
– 1 cuillère à café de Rass El Hanout
– 1/2 cuillère à café de gingembre moulu
– 1/2 cuillère à café de curcuma
– le jus d’un citron
– huile d’olive, sel, poivre
– maïzena

Préparation :
– Couper la viande en morceaux et la rincer avec de l’eau citronnée.
– Emincer l’oignon et le faire revenir dans l’huile d’olive chaude avec le persil.
– Ajouter la viande et les épices et faire dorer 5 minutes à feu vif.
– Recouvrir d’eau à hauteur de la viande et laisser cuire 20 minutes.
– Pendant ce temps, éplucher les pommes de terre et les navets (attention les navets ont la peau épaisse, il est préférable de les peler avec un couteau plutôt qu’un économe).
– Couper les légumes en 4 dans le sens de la longueur et les laver.
– Mettre ensuite les légumes avec la viande, verser à nouveau de l’eau jusqu’à recouvrir les légumes et laisser cuire encore 15 minutes.
– Incorporer les olives et prolonger la cuisson de 10 minutes.
– Terminer en versant un peu de maïzena jusqu’à ce que la sauce soit épaisse (environ 6 cuillères à soupe)

tajineveaunavetolive3 copie 1 Tajine de veau aux navets et olives

Lien Permanent pour cet article : http://www.mespetitsdelices.com/tajine-de-veau-aux-navets-et-olives/

Courge Butternut farcie

courgebutternut 225x300 Courge Butternut farcieJe connaissais déjà la courge butternut pour en avoir mangé l’an dernier sous forme de velouté.
C’est une courge à la chair jaune orangé qui a surtout un goût un peu particulier de beurre ou de noisette.

Cette fois-ci j’ai voulu la cuisiner sous une autre forme et c’est donc farcie que nous l’avons dégustée !
Un plat assez long surtout au niveau de la cuisson et assez physique au niveau de la préparation (il n’est pas forcément facile d’évider la courge si elle n’est pas assez mûre).

Mais le résultat a été largement à la hauteur de mes espérances : la courge farcie est vraiment délicieuse. On redécouvre son goût différemment et on se régale jusqu’à la dernière bouchée !

Préparation : 25 minutes
Cuisson : 10 minutes + 65 minutes

Ingrédients (pour 2 personnes) :
– 1 courge Butternut d’environ 1kg (bien mûre pour que la chair ne soit pas trop dure)
– 300g de boeuf haché
– environ 60g de riz (j’ai utilisé du riz Thaï)
– 1 oignon
– gruyère râpé (2 poignées)
– 1 cube de bouillon de boeuf dilué dans 1dL d’eau chaude
– 2 cuillères à café de coriandre moulue
– huile, sel, poivre

Préparation :
– Couper le haut de la courge juste sous la queue.
– Couper la courge en 2 dans le sens de la longueur.
– Enlever la partie contenant les pépins.
– Evider la courge pour en récupérer la chair en laissant un bord d’environ 1 cm. (voir photo)
– Mixer la chair de la courge avec l’oignon et faire revenir 5 minutes dans une poêle avec de l’huile.
– Ajouter ensuite le boeuf haché et la coriandre moulue.
– Prolonger la cuisson d’encore 5 minutes à feu vif et terminer en versant le bouillon dans la préparation.
– Rectifier l’assaisonnement.
– Disposer chaque moitié de courge sur une grosse bande de papier alu.
– Recouvrir le fond de chaque moitié de courge avec du riz (la couche de riz ne doit pas être trop épaisse, pas plus d’1 cm)
– Verser ensuite sur le riz le mélange courge-boeuf haché (ainsi que le liquide qui resterait dans la poêle).
– Enfermer chaque moitié de courge dans sa feuille de papier alu (le plus hermétiquement possible)
– Faire cuire 60 minutes à 220°.
– A la fin de la cuisson, ouvrir les papillottes, déposer 1 poignée de gruyère râpé sur chaque moitié de courge, laisser les papillottes ouvertes et prolonger la cuisson de 5 minutes en mettant le four sur la position grill (ou au maximum de sa puissance).
– Déguster avec ou sans la peau….

 

courgebutternutevidee Courge Butternut farcie courgebutternutfarcie1 Courge Butternut farcie

Lien Permanent pour cet article : http://www.mespetitsdelices.com/courge-butternut-farcie/

Purée de brocolis aux fruits secs d’automne

Je partais sur l’idée de faire une simple purée de brocolis et puis j’ai vu les noix. … et ça a donné la purée de brocolis aux fruits secs d’automne. Donc une purée de brocolis dans laquelle on retrouve des saveurs de noix et noisette.

Préparation : 15 minutes
Cuisson : 20 minutes

Ingrédients (pour 4 personnes) :
– 1 brocolis
– 2 grosses pommes de terre
– 10 noix
– 25g de poudre de noisettes
– beurre, lait
– sel, poivre

Préparation :
– Laver le brocolis, séparer les fleurettes.
– Peler les pommes de terre et les couper en cubes grossiers.
– Faire cuire les légumes pendant 20 minutes dans de l’eau bouillante salée.
– A la fin de la cuisson, vider les 2/3 de l’eau et garder le reste dans la casserole avec les légumes.
– Mixer les légumes cuits (ou les passer au presse-purée).
– Bien mélanger avec le reste d’eau de cuisson.
– Ajouter les cerneaux de noix émincés grossièrement ainsi que la poudre de noisette.
– Mélanger la préparation pour incorporer les fruits secs aux légumes et ajouter du lait jusqu’à obtention de la texture souhaitée.
– Saler, poivrer et faire fondre une noix de beurre dans la purée.

 

pureebrocolisfruitssecsautomne2 Purée de brocolis aux fruits secs dautomne

Lien Permanent pour cet article : http://www.mespetitsdelices.com/puree-de-brocolis-aux-fruits-secs-dautomne/

Gratin de chou-fleur aux pleurottes

J’ai eu la bonne surprise de trouver dans mon panier de légumes de la semaine dernière des pleurottes. Champignons dont je raffole !
Je me suis dit qu’elles pourraient apporter un petit plus bien sympathique à mon classique gratin de chou-fleur.

Préparation : 20 minutes
Cuisson : 20 minutes + 25 minutes

Ingrédients (pour 4 personnes) :
– 1 chou-fleur
– 250g de pleurottes
– 2 cuillères à soupe de romarin
– 1 sachet de 70g de gruyère râpé
– 1/2L de sauce béchamel (voir catégorie « Sauces » ou la choisir en brique)
– huile d’olive, sel, poivre

Préparation :
– Oter les feuilles du chou-fleur et séparer les fleurettes.
– Laver le chou-fleur et le faire cuire 20 minutes dans de l’eau bouillante.
– Passer rapidement les pleurottes sous l’eau, bien les sécher.
– Faire revenir les pleurottes avec le romarin à la poêle dans de l’huile d’olive pendant 10 minutes (jusqu’à ce qu’elle rejettent leur eau).
– Faire la béchamel.
– Incorporer les champignons cuits dans la béchamel. Saler, poivrer.
– Egoutter le chou-fleur quand il est cuit et le placer dans le fond d’un plat à gratin.
– Recouvrir avec la béchamel, puis le gruyère râpé.
– Faire cuire au four 25 minutes à 220°.

 

gratinchoufleurpleurottes copie 1 Gratin de chou fleur aux pleurottes

Lien Permanent pour cet article : http://www.mespetitsdelices.com/gratin-de-chou-fleur-aux-pleurottes/

Page 66 sur 68« Première page1020306465666768